Stop aux idées
reçues !

Malheureusement, les idées reçues sont encore bien trop nombreuses. Parmi celles-ci, on retrouve :

 

Les immigré.E.s coûtent trop cher à l’État.

Différentes études démontrent que l’immigration a un effet positif
sur l’économie belge. (La Migration en chiffres et en droits)

 

Les personnes musulmanes s’apparentent
aux terroristes

91% des personnes musulmanes interrogés condamnent fermement les attentats islamistes. (Noir-Jaune-Blues, 2017)

 

Une partie de la population musulmane veut nous imposer sa culture et ses traditions.

82% des musulman·e·s déclarent « Au fond dans ma vie quotidienne, j’ai plutôt un mode de vie assez proche des gens comme moi dans mon quartier, ma ville mais qui ne sont pas musulmans ». (Noir-Jaune-Blues 2017)

 

Les Chinois.es sont responsables du COVID-19

L’origine du coronavirus n’a toujours pas été établie. Dans tous les cas, l’ensemble de la population asiatique ne doit pas en porter la responsabilité.

 

La Belgique accueille trop dE PERSONNES
immigrantEs / IMMIGRÉ.E.S.

Les Wallon·ne·s pensent que les immigrés représentent 30 % de la population alors qu’ils ne sont que 16 % (IWEPS 2017). Il faut ajouter que sur l’ensemble des personnes immigrantes, 56% d’entre-elles sont originaires de l’Union européenne (Statbel-2017).

 

Tous ces exemples sont des idées racistes qui ne se basent sur aucun fait réel. La plupart des préjugés découlent de la désinformation, de méconnaissance ou de faits isolés considérés comme des généralités.

Ces différents groupes de personnes servent souvent de bouc-émissaires pour des problèmes de société bien plus larges dont ils ne sont pas responsables. Par exemple, certaines personnes considèrent que l’économie va mal à cause des réfugié·e·s ou des personnes immigrantes que l’on accueille, ce qui est faux. L’exclusion et le racisme n’ont jamais mené qu’à des conflits dont n’a émergé aucune solution.

Il est important de pouvoir s’extraire du ressenti, des impressions et des émotions pour tirer des constats justes et objectifs.

 

SIGNALER UNE DISCRIMINATION

Vous pensez être victime ou témoin de faits racistes ? Vous pouvez signaler ces faits auprès d’UNIA qui va pouvoir recueillir votre plainte, vous orienter et vous accompagner dans vos démarches.